Description du projet

Jacques GAMBLIN

Jacques GAMBLIN ne se destinait pas au métier d’acteur. Lors d’un court stage de théâtre en été, qu’il suit à 17 ans pour devenir moniteur de colonie de vacances, il rencontre Hubert Lenoir, directeur du Théâtre du Totem installé à Saint-Brieuc. Ce dernier propose à Jacques Gamblin de le former et d’entrer dans la compagnie comme technicien.
Après deux ans de ce travail, il passe de l’autre côté de la rampe et devient comédien. Il arrête un an plus tard et commence une formation de menuisier qu’il interrompt pour retourner jouer dans la compagnie qu’il quitte après avoir interprété trois ou quatre créations.

Il travaille ensuite au Théâtre de l’Instant à Brest puis au Théâtre Quotidien de Lorient où il joue dans Le Cid mis en scène par Pierre Debauche. Ce spectacle se produit en tournée au Moyen-Orient puis au Théâtre des Amandiers à Nanterre où Jacques Gamblin est repéré par Claude Yersin et engagé comme permanent à la Comédie de Caen dirigée à l’époque par Michel Dubois. Il y reste deux années et joue dans quatre spectacles dont L’étang Gris de Daniel Besnehard et La Double Inconstance de Marivaux. Après quoi il retrouve l’intermittence en travaillant dans différentes compagnies et fait ses débuts dans des fictions de télévision puis dans des longs métrages de cinéma.
Claude Lelouch le révèle au grand public, avec Tout ça… pour ça !, entre autres. Le succès de Pédale douce de Gabriel Aghion, en 1995, lui permet de s’affirmer. Mademoiselle de Philippe Lioret, Laissez-passer de Bertrand Tavernier, Les Enfants du marais de Jean Becker, Le Premier Jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon ou encore Le Nom des gens de Michel Leclerc confirment sa popularité.

Jacques Gamblin est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre comme Quincaillerie et Le Toucher de la hanche (1997. En 2015, il crée la surprise en lisant Mon climat, un long discours qu’il a écrit dans le cadre du Parlement sensible des écrivains, lors de la journée Autrement le monde ? Poésies & écologie, au Lieu unique, à Nantes.

Prix et nominations

• Prix SACD 1995 : Prix Nouveau Talent Théâtre de la SACD
• Césars 1997 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Pédale douce
• Molières 2000 : nomination au Molière du comédien pour Raisons de famille
• 2002 : Ours d’argent du meilleur acteur au Festival de Berlin pour Laissez-passer
• 2003 : Meilleur comédien au Festival de la fiction TV de Saint-Tropez pour Dissonances
• Molières 2007 : nomination au Molière du comédien pour Confidences trop intimes
• Césars 2009 : nomination au César du meilleur acteur pour Le Premier Jour du reste de ta vie
• Césars 2011 : nomination au César du meilleur acteur pour Le Nom des gens
• Molières 2018 : nomination au Molière seul(e) en scène pour Je parle à un homme qui ne tient pas en place
• Molières 2018 : Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé pour 1 heure 23’14 et 7 centièmes

GASTRONOMIE

Chef étoilé, autres

CONFÉRENCIERS

Justice, manager, mentalistes

HOMMES/FEMMES D’ACTUALITÉS

Animateur, journaliste, journaliste sportif, autre

ARTISTES

Cinéma, Musique, Divertissement

SPORT

Athlétisme, natation, mécanique, sélectionneurs / entraîneurs / président, collectif, tennis

Vous souhaitez partager un moment avec une personnalité,
contactez-nous

Contactez-nous
Events and Celebrities